Démocratie

democratie

Démocratie par-ci, démocratie par-là, chaque partie d’en appeler à la démocratie, la démocratie de s’exporter par guerre interposée, RDM de la réclamer… Maintenant (ya !), d’autres de la voir représentative ou participative. Bref, le gros délire démocratique.

Sur feu le forum RDM, il était question de redéfinir la démocratie ; comme dirait l’autre, on va pas tortiller du cul pour chier droit, définition de la démocratie par Paul Ricœur :

« Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c’est-à-dire traversée par des contradictions d’intérêt et qui se fixe comme modalité, d’associer à parts égales, chaque citoyen dans l’expression de ces contradictions, l’analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d’arriver à un arbitrage. »
(La première fois que j’ai entendu cette définition, c’est )

Bon, c’est pas aussi évident, apparemment il l’a pas formulé comme ça Paul (cf. http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?f=2&t=4704o)

Mais on s’en cogne, que ce soit formulé par Pierre, Paul ou Jacques ne change rien à l’affaire et aussi loin que je puisse le concevoir cette définition est correcte.

Cette définition cadre deux choses très importantes, la première est que la démocratie va essentiellement s’exprimer par ses modalités d’exécutions, par les processus qui seront effectivement mis en place pour analyser les contradictions, pour la mise en délibération et pour l’arbitrage ; la démocratie n’est qu’un vulgaire processus de prise de décision, ni plus, ni moins.

Ce qui m’amène à la deuxième chose très importante, ce processus de décision se caractérise par l’association à parts égales des citoyens, intention noble s’il en est et qui se justifie sans qu’il soit nécessaire de l’argumenter plus avant, on touche à l’essence de la démocratie et c’est cette association à part égale qui rend le débat démocratique si important ; on en vient à ce que je voulais vous mettre sous le nez car cette association à parts égale induit le fait suivant : la démocratie est in fine le diktat de la majorité. Drama, direct.

Oui, une réelle démocratie serait un énième système bancal mais moins que cet espèce d’oligarchie pseudo-technocratique insensée et il permettrait aussi a minima au peuple de prendre ses propres décisions et donc d’apprendre de ses propres erreurs.

2e partie
3e partie

Share Button
Leave a Comment

Powered by sweetCaptcha